Pourquoi l’antiquité ?

« (…) c’est que très tôt les mondes anciens ont été pour moi un espace de respiration. (…) l’Antiquité est un espace alternatif, offrant d’autres références éthiques, permettant la libération de l’imaginaire. » (…)

L’Antiquité, territoire des écarts par Sylvie Taussig.

Faut-il se proclamer latiniste ou helléniste pour aimer l’antiquité et sa culture ? Eh bien non ! Quelque soit son niveau, et pour peu qu’on s’accroche, les langues anciennes, qu’on appelle aussi les humanités, seront d’une grande utilité tout au long de sa vie. Les musées par exemple regorgent d’allusions et de thèmes mythologiques. C’est quand même plus sympa de comprendre deux ou trois éléments d’un tableau. Quand à la littérature, difficile de faire l’impasse dessus ( Tantale, Oedipe, Antigone, Hercule, …)

De plus, elle peuvent rapporter. 

Une épreuve de bac (traduction et commentaire de 5 lignes ou vers sur programme avec dictionnaire) facile et qui ne peut que rapporter des points puisque seuls les points au dessus de la moyenne comptent coefficient 3 : un coup de pouce souvent utile pour l’obtention d’une mention et un petit plus dans un dossier quand on postule dans une filière sélective après le bac ! (source Lycée Montaigne)

Le blog d’un ancien élève passionné de langues anciennes.